[EDITO] Un journaliste sain pour du journalisme sain

dans IJF22/Protéger/Volée 14 par

Troisième et dernier jour de couverture à Perugia. « Protéger ». Protéger le métier, le public, et le journaliste. C’est là le fil rouge de notre rubrique, et on en a évoqué, des sujets. Côté profession, Sandrine a par exemple soulevé via son Thread Twitter la question du rôle des journalistes face à la propagande politique. Sophie est aussi partie à la rencontre de Jakub Parusinski,  directeur financier du Kyiv Independent, pour savoir comment un média survit en temps de guerre. Côté lectorat, Jessica prépare aujourd’hui un sujet sur les biais cognitifs, qui peuvent fausser la lecture. Au journaliste de s’en prémunir pour protéger son public. Enfin nous avons vu comment intégrité physique, harcèlement en ligne et blessures morales viennent bouleverser la sécurité physique, digitale et psychologique des journalistes.

Et de notre côté ? Après trois jours de pleine pratique,  on peut dire qu’on commence à cohabiter avec notre rubrique. Et d’en faire, à notre échelle, l’expérience. Nous en avons rencontré des journalistes. Et suivi des conférences. Entrevues émouvantes, témoignages poignants et exemples concrets ont jalonné notre séjour. Tant d’histoires à raconter et tant d’émotions à gérer sous notre casquette de bébé journaliste. Mais cette casquette-là n’est pas faite pour protéger.

Alors ouvrons la discussion, car comme m’a confié le psychiatre Anthony Feinstein en interview, on a tendance à penser les journalistes comme des « observateurs naturels ». Observer pour témoigner. C’est bien l’essence de notre travail. Mais le journaliste comme toute autre personne doit être en bonne santé mentale comme physique pour être la meilleure version de soi-même.  Sans quoi, c’est la qualité de travail qui est touchée. Alors gardons la discussion ouverte pour un journalisme de qualité.

Par Muriel Bornet

Crédit de l’image mise en avant : cottonbro/pexels

Ce travail journalistique a été réalisé pour le cours “Production de formats journalistiques innovants”, dans le cadre du master en journalisme de l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel.

Derniers articles de IJF22

Retour en haut