Le Théâtre du Jura a ouvert, mais cela ne fait pas que des heureux

dans Culture/Multimédia/Volée 14 par

Trait d’union entre la gare et la vielle ville de Delémont, le Théâtre du Jura est désormais une réalité. L’édifice a dévoilé son décor au public lors d’un week-end portes ouvertes, après deux ans et demi de travaux. La construction du bâtiment est voulu comme symbole d’un nouveau dynamisme culturel. Le Théâtre du Jura ne fait pas l’unanimité pour autant.

« C’est un week-end historique pour le peuple jurassien », tels sont les mots de Robert Sandoz, Neuchâtelois d’origine et capitaine du projet, pour évoquer l’inauguration du Théâtre du Jura qui s’est tenue à Delémont en présence de 10’000 visiteurs samedi 9 et dimanche 10 octobre 2021.

La salle de spectacle du Théâtre du Jura, baptisée « La Grande », est dotée d’un gradin de 433 places et peut accueillir jusqu’à 800 personnes debout. © Maxime Crevoiserat

Diverses performances artistiques ont fait vibrer pour l’occasion l’infrastructure, qui accueillera ses premières représentations officielles dès le vendredi 22 octobre.

Les milieux culturels attendaient la construction d’une salle de spectacle depuis 50 ans. « Je ressens émotionnellement cette ferveur de la part du public. Il y a des gens qui avaient les larmes aux yeux en entrant dans le théâtre », s’enthousiasme le directeur.

Et de poursuivre : « Ils nous ont pris dans leurs bras en nous disant merci ». Robert Sandoz partage cet engouement. Plus généralement, le simple fait d’ouvrir un lieu culturel suffit à le bouleverser.

Un espace de vie fédérateur

Ce lieu d’expression vise à amener un nouveau souffle à la culture régionale. Robert Sandoz souhaite que cet endroit cristallise les conditions de créations des artistes jurassiens. Ils ont désormais un énorme potentiel à exploiter, comme il en témoigne ci-dessous.

Pour les politiques, l’ambition de construire ce bâtiment s’inscrit dans cette idée de redynamisme économico-touristique qui gagne en ce moment la capitale jurassienne et même plus largement le canton. L’emplacement de l’infrastructure a été choisi pour permettre de tisser au maximum les liens entre le haut et le bas de la ville, le Théâtre du Jura constituant le point central entre la gare et la vieille ville de Delémont. Une liaison entre deux parties essentielles du chef-lieu du Jura est dès lors établie, selon les politiques. Le Théâtre du Jura siège dans le complexe immobilier du Ticle, complexe qui accueillera en décembre prochain un centre commercial. L’occasion pour la ville de Delémont d’accroître la notoriété du bâtiment et de remplir sa salle de spectacle.

Le centre commercial du Ticle accueillera ses premiers clients dès la fin de l’année 2021. © Maxime Crevoiserat

Tout n’est pas si rose

La stratégie de redynamisme ne séduit pas pour autant tout le monde. Une bénévole anonyme de ViCuturelle pense que le Théâtre du Jura efface les petites infrastructures du canton. « L’édifice qui trône à Delémont prend toute la place. Les gens veulent découvrir ce théâtre et les représentations qu’il accueillera », s’exprime-t-elle.

L’édifice qui trône à Delémont prend toute la place.

Membre anonyme de la commission ViCulturelle.

Elle estime que les petites salles locales passent en second plan. « Certains artistes ayant décliné nos invitations ont accepté de se produire au Théâtre du Jura. C’est plus glorieux de se produire à Delémont », déplore-t-elle.

Lorsqu’on l’interroge à ce sujet, Robert Sandoz estime qu’il n’y a pas de concurrence entre les salles car le public visé n’est pas le même. Pour le directeur, la mission qui attend maintenant le Théâtre du Jura est d’attirer les gens qui sont convaincus par le projet, mais qui ne prennent pas le temps de se rendre au théâtre. Faire des croyants, des pratiquants.

Par Maxime Crevoiserat
Ce travail journalistique a été réalisé pour le cours “écritures informationnelles”, dans le cadre du master en journalisme de l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel.

Derniers articles de Culture

Retour en haut