Petites enseignes, grande numérisation

dans Consommer/Pixel et Poivre/Volée 13 par

En février dernier, Migros ouvrait son premier magasin sans personnel ni caisse, les paiements s’y effectuent uniquement via une app. Etonnamment, le phénomène touche également les petites épiceries qui se numérisent.

A Saint-Blaise, l’épicerie participative “Chez Emmy” illustre parfaitement ce phénomène. En 2018, des membres de cette coopérative développaient et commercialisaient un logiciel de gestion intitulé Epicerio, spécialement destiné aux épiceries de ce type. Puisque petites et grandes enseignes se lancent dans les courses numérisées, qu’est-ce qui différencie leur approche des solutions digitales ?

Par Léo Michoud

Crédits photo: Ecodev

Ce travail journalistique a été réalisé pour le cours “Production de formats journalistiques innovants”, dans le cadre du master en journalisme de l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel.

Derniers articles de Consommer

Retour en haut