Présentation

Des bouquins, des photos, un peu de gribouillage et surtout du voyage : la vocation de journaliste n'a pas été immédiate mais est maintenant bien ancrée. 

Une enfance à Bruxelles les yeux grands ouverts et un intérêt pour tout ce qui l'entoure. Sophie a ensuite butiné, fait ses deux premières années en médecine avant de faire son bachelier en sciences économiques qui ont précédé le master en journalisme.

Mais cela n'est pas tout. Baroudeuse avertie, chez elle, comme ailleurs, elle aime avant tout écouter les passants - parfois transformés en amis - le temps d'une anecdote ou d'un récit. Désirs de comprendre, d'apprendre, de partager, et surtout, de transmettre une toute petite partie de ce monde.

Au Moyen-Orient, elle y a posé la première fois les pieds à 18 ans en Palestine et Jordanie. Une cigarette, un café, à la main, c'est par la confrontation aux récits des humiliations quotidiennes, des injustices politiques, qu'elle a découvert une raison d'écrire, de photographier. Mais tout n'est pas noir : nouvelles cultures, arts de vivre, croyances, accueils, Sophie a mordu et n'a plus quitté la région. Oman, Turquie, Iran, Liban ont suivi.

Mais la Suisse fut la dernière de ces découvertes. Changement radical après quelques mois dans le chaos beyrouthin, le lac de Neuchâtel apaise. Arrivée pour le master, Sophie espère avant tout pouvoir acquérir et perfectionner un maximum d'outils journalistiques... ce qui est en bonne route!

Travail hors AJM

Iran