5 choses à savoir

🇧🇴 Je suis Bolivien de coeur depuis un voyage d’une année en Amérique latine.

❄️J’idéalise l’hiver depuis l’enfance.

🚞J’aime les longs voyages en train à travers les montagnes.

🦙J’ai un gros faible pour les pulls en alpaga.

⚽Je suis fan d’Arsenal. Et oui…

Je suis une éponge !

J’ai grandi dans une famille suisse allemande à Neuchâtel et j’aime le foot. Le ballon rond m’a inculqué le travail d’équipe durant plus de vingt années.

Quand j’étais petit, je rêvais d’être raconteur d’histoires, voyageur, professeur de langue, interprète ou journaliste. J’ai testé toutes ces activités de près ou de loin comme vous le constaterez sur mon compte Linkedin. Je suis devenu plurilingue grâce à ces expériences variées.

Adolescent, j’ai rencontré Albert Camus. Il n’est pas venu en personne au Lycée Jean-Piaget même s’il aurait certainement beaucoup échangé avec le pédagogue neuchâtelois. Ma lecture de La Chute a déclenché une vorace passion pour la littérature et pour les mots. Elle reste intacte depuis. Elle devient même plus aiguë avec le temps.

J’ai ensuite griffonné intensément le papier afin de saisir le beau là où il irradiait. Des textes de rap et des histoires ont germé tandis que la prise de notes est devenu maladie chronique, l’exigence de vérité viscérale. J’ai ressenti les symptômes violents de l’écriture compulsive lors d’un voyage en Scandinavie durant lequel un vieil appareil m’a acoquiné avec la photographie. C’était mon seul compagnon avec un carnet de voyage en cuir.

Il y a ensuite eu la musique. IAM tournait depuis longtemps en boucle dans ma tête lorsque je travaillais dans un bar de Neuchâtel. À l’époque je souhaitais dire le plus précisément possible ce qui se passait autour de moi. Encore plus maintenant. Brel n’était pas loin. Son énergie animale non plus. Deux chneuqueurs de disques venaient souvent boire des bières. Ils avaient crée un blog musical; cette aventure dure depuis 2012. Nous avons structuré ensemble une équipe de 14 rédacteurs.

Aujourd’hui je suis apprenti-journaliste par vocation. J’apprends toujours autant bien sur le tas. Ce métier assouvit mon immense curiosité et garantit surtout la pluralité des opinions. Le journaliste pèse et vérifie chaque information. Les faits qu’il trie et relate ont un impact concret sur son audience ou ses lecteurs. Cette force de contestation est unique et indispensable.

Ma rédaction idéale ? Celle qui construit l’information à partir des humains pour remettre en question l’environnement dans lequel nous vivons.

Mes expériences

  • Depuis 2019 : Pigiste au journal ArcInfo
  • Depuis 2019 : Chroniqueur littéraire pour la revue La Cinquième saison
  • Depuis 2012 : Membre fondateur et journaliste musical à LeMurDuSon.ch
  • 2017 à 2019 : Rédacteur dans le magazine Le Regard Libre
  • 2014 : Stage à L’Express et pigiste au journal feu La Cité
  • 2011 à 2015 : Chef de la rubrique culture à L’article.ch

Mes productions de stage

C’est tout bientôt là.

Mes productions JAM

Intelligence artificielle: au service des journalistes?

Les nouvelles technologies font aujourd’hui partie de tous les stades de la production journalistique et créent une nouvelle relation d’interdépendance avec les journalistes.

Renouer le contact avec le lectorat : le Covid-19 comme opportunité pour la presse régionale?

Le Covid-19 offre des pistes de réflexion à la presse régionale romande. Le cas de la Lettre à nos aînés est un point de départ.

Lausanne 2020: un chemin semé d’embûches

Les Jeux olympiques de la jeunesse de Lausanne, c'est déjà du passé. Retour sur les difficultés rencontrées lors de la préparation de l'évènement.

Le cuivre diminue dans les sols neuchâtelois, les ventes de non-filtré progressent

Les viticulteurs neuchâtelois ont fêté le non-filtré. Les ventes de ce vin trouble progresse, la lutte contre le cuivre aussi.

previous arrow
next arrow
Slider

Mes productions audio hors JAM

Instagram

Instagram a retourné des données invalides.

Abonnez-vous 🙂

Revue La Cinquième Saison