"Le comble pour un journaliste, c’est d’être à l’article de sa mort."
Quoi de plus banal qu’une citation pour commencer un article? Et pourtant, ces mots attribués à Jules Renard n’ont peut-être jamais autant résonné juste qu’aujourd’hui en 2017. Annoncé pour mort depuis des dizaines d’années, le journalisme survivra-t-il à l’ère des fake news et de la désinformation organisée? À coup sûr, sinon nous ne serions pas là.

Après un stage au journal Le Courrier et quelques piges pour ses colonnes, j’ai découvert la passion de l’écriture sur les contreforts himalayens. Passionné d’art, de musique et de politique, je suis de ceux qui, plus qu’une vocation, perçoivent le journalisme comme un outil, une arme.