BIO

Faire son autobiographie relève d'un exercice complexe, face auquel, je peux le témoigner, tout le monde n'est pas égal. L'humour est un plus, mais, il faut savoir le manier avec finesse. L'expérience ne doit être ni trop inexistante, ni trop interminable. Et, cerise sur le gâteau, il faut pouvoir parler de soi comme si nous présentions quelqu'un d'autre, sans frôler la mégalomanie.

 

Et si, pour une fois, nous cassions les codes pour aller à l'essentiel?

 

Ce qui me plaît dans le journalisme est le frisson du moment, les rencontres, la réflexion, le mouvement. Proposez-moi des histoires de vie, je serai votre plume. Dans ce contexte, on peut dire que l'Académie du journalisme et des médias de Neuchâtel  m'a offert le coup de pouce qu'il fallait. Depuis une année, j'ai écrit, filmé, enregistré, photographié, interviewé. Et je ne m'en lasse pas.

 

En partie car cette profession est fascinante, mais aussi parce que je côtoie des collègues tous plus doués les uns que les autres et toujours ouverts à la collaboration. Car au fond, un journalisme sans entraide, c'est peut-être ce qui s'apparente le plus à une autobiographie; un contenu terne qui n'apporte pas grand chose à la société, mis à part le reflet de celui ou celle qui le produit.

Avec le soutien de la fondation Jordi pour le journalisme.

 

Formation

2020-aujourd'hui: Master en journalisme et communication, AJM

2016-2019: Bachelor en relations internationales, UNIGE

2010-2015 : Maturité gymnasiale, Sismondi

Expériences pros

Juillet 2021 - aujourd'hui: stagiaire journaliste chez Le Temps

Mai 2021- aujourd'hui: pigiste chez 24heures

Mars 2021- aujourd'hui: pigiste chez 20minutes

2020: pigiste pour la HEP Vaud

Autres expériences

2019-2020: Séjour linguistique, Berlin

2019: Échange universitaire, Séoul

 

Mes publications Jam

Les touristes suisses “envahissent” Saint-Cergue

En arrivant à Saint-Cergue, certains peuvent avoir la surprise de trouver des agents de sécurité incitant les visiteurs à rebrousser chemin. Ce dispositif, installé depuis un mois maintenant, est dû au surplus de trafic dans la commune. On y lit entre les lignes le mécontentement des habitants.

La patate suisse surfe sur la pandémie

Le marché de la pomme de terre suisse a été ébranlé par la pandémie. Si la consommation de pommes de terre fraîches a augmenté, celle des frites est en chute libre.

Éducation: des enseignants de la HEP Vaud défendent l’école dehors

Des enseignants de la HEP Vaud expliquent pourquoi il est crucial de reconnecter les élèves avec le monde qui les entoure par l'éducation en extérieur.

Gastronomie: les cartes à l’épreuve d’une “pandémie digitale”

La fermeture des restaurants accélère la digitalisation des établissements. Portrait d'un restaurateur neuchâtelois.

previous arrow
next arrow
Slider

Curriculum Vitae