Dates-clés

21.10.1998 🎂 Ma naissance à Martigny

20.06.2018 🎓 Obtention de ma maturité gymnasiale en option Anglais-Italien, Lycée-Collège des Creusets (Sion)

06.2018 – 09.2018 🌎 Voyage solo en sac à dos en Amérique latine

2018 – 2021 🎓 BA en sc. de l’information et de la communication et en géographie. Mention bien, Université de Neuchâtel

27.11.2020 🎙️ Fondation d’Ondes Azur, la radio universitaire de l’Université de Neuchâtel

20.09.2021 🏫 Début du MA en journalisme

Qui suis-je ?

A 7 ans, j’ai regardé un reportage sur le métier de sage-femme et ça a été un véritable coup de cœur. René Prêtre était mon idole absolu et j’étais certaine de vouloir travailler dans les soins. Une certitude qui s’est estompée avec le temps (vous vous en doutez bien si vous êtes sur ma page d’apprentie journaliste). J’ai réalisé à 17 ans que j’avais peur du sang, que je n’aimais pas la chimie et la physique au collège. Pas très malin de se diriger vers cette carrière, en somme.

Entre deux, j’ai toujours adoré lire, adoré l’histoire et la géographie, adoré apprendre plus à propos des relations complexes entre les êtres humains. Le journalisme s’est transformé tout naturellement en une évidence. Alors pour y arriver, j’ai décidé de faire un bachelor de géographie et en communication. J’ai ensuite fait comme tout le monde: j’ai postulé au master en journalisme, en croisant les doigts très forts pour être prise. Il faut croire que ça a plutôt bien fonctionné !

Et le journalisme dans tout ça ?

J’ai quelques expériences journalistiques, essentiellement associatives.

J’ai commencé par rejoindre Unimix, la radio universitaire de l’Université de Fribourg en 2020. J’ai réalisé quelques chroniques, appris à faire des animations. C’est une expérience que j’affectionne énormément: il s’agit quand même des premières fois où j’étais dans un studio radio, non sans une pointe de stress. Depuis, je contribue aux rubriques Au coin de la rue, Sexualité et Culture.

Toujours en 2020, j’ai entrepris de fonder la radio Ondes Azur à l’Université de Neuchâtel. C’est un peu mon petit bébé. Je ne connaissais rien de bien concret sur le moment: j’étais juste hyper motivée. J’ai donc beaucoup appris en autodidacte: faire de l’administratif, du montage, tenir des séances, solliciter tout un tas de personnes pour que ça fonctionne. Comme pour beaucoup de situations de la vie, on ne peut pas tout faire soi-même. Du coup, j’apprends toujours beaucoup de mes partenaires de route et je chéris les différentes collaborations et les échanges que nous avons eu. Et puis surtout, j’ai pu dire à ma maman de me regarder à la télé ou dans une vidéo de l’université.

Mon dada, c’est la radio car c’est mon premier amour journalistique. Pour le moment, je souhaiterais bien en faire plus tard. Cela dit, étant très curieuse, j’aimerais apprendre à maitriser d’autres types de médias aussi et je ne manquerai pas de saisir des opportunités.

 

Mes compétences linguistiques

  • 🇨🇭Français: ma langue maternelle
  • 🇵🇹🇨🇻 Portugais et créole: mes deuxième et troisième langues (moins bien maitrisées)
  • 🇬🇧 Anglais: j’ai passé un C1 et les films/séries/culture internet m’aident à ne rien perdre
  • 🇮🇹 Italien: B2 à la fin du collège
  • 🇩🇪 Allemand: probablement un B1, vivement les progrès !

Fun facts sur moi

  • J’ai 23 ans et on me demande toujours ma carte d’identité quand j’achète mon vin de cuisine… puis une fois qu’on sait mon âge, on me sort toujours “mais vous verrez, à 40 ans vous serez contente !”
  • J’écoute Disorder de Joy Division religieusement tous les matins sur mes trajets. Mais attention, je n’écoute pas que ça. J’adore The Smiths, Wolf Alice, Phoebe Bridgers, The National, Daughter…. et d’autres.
  • Je suis allergique aux chewing-gums au melon, je gonfle instantanément si j’en mange.
  • J’apprécie tout particulièrement les couchers du soleil, les balades au bord du lac le soir. J’ai un lien particulier avec les étendues d’eau, que je trouve très inspirantes. J’ai un côté assez sensible (un peu gnan gnan, navrée).

Mes productions JAM

Lanceurs d’alerte: comment protéger sa source?
Lanceurs d’alerte: comment protéger sa source?

Menaces de mort, intimidation et une vie rythmée par les risques. Les lanceurs d’alerte mènent une existence décalée de celle du commun des mortels. Il appartient journalistes à qui ils confient leurs secrets de les mettre en sécurité.

Biais cognitifs: comment les combattre dans les médias ?
Biais cognitifs: comment les combattre dans les médias ?

Notre cerveau est conditionné pour être sujet aux biais. A partir de ce constat, comment les journalistes peuvent produire des articles qui vous évitent de faire des raccourcis ?

Trop âgé pour figurer dans les médias ?
Trop âgé pour figurer dans les médias ?

L’âgisme est une discrimination fondée sur l’âge. Un phénomène omniprésent, y compris dans les médias. Les journalistes peuvent y remédier. Par Estelle Liechti et Jessica Monteiro Ce travail journalistique a été réalisé pour le cours “Production de formats journalistiques innovants”, dans le cadre du master en journalisme de l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel.

Les sept péchés capitaux: la Suisse, pays de tous les vices?
Les sept péchés capitaux: la Suisse, pays de tous les vices?

La Suisse est réputée pour ses vertus, telles que son souci du compromis, son air frais et ses vaches. Qu'en est-il de ses vices ? Sur la base des 7 péchés capitaux, des cartes interactives vous propose un classement du canton le plus prude au plus pécheur.

[EDITO] Protéger pour mieux informer
[EDITO] Protéger pour mieux informer

Violences psychologiques. Agressions. Menaces de mort. Insultes. Zones de conflits. Comment protéger les différents protagonistes dans la couverture médiatique ?

L’indépendance des médias, une utopie ?
L’indépendance des médias, une utopie ?

Commentaire – Le 13 février prochain, les Suisse voteront sur la loi dite d'aides aux médias. Des subventions qui entraveraient l'indépendance des titres. Vraiment ?

Militantisme mis en scène
Militantisme mis en scène

Le collectif féministe Las Tesis propose un atelier participatif dans le cadre du Festival Onirique des Libertés à Lausanne. Reportage.

previous arrow
next arrow

Mes productions de stage

A venir pour l’été 2022 !