Des évènements 100% féminins : “La dynamique n’est pas la même !”

dans Multimédia/Société/Volée 15 par

Bulle a accueilli, ce dimanche 16 octobre, un évènement 100% féminin. Une balade historique pour apprendre à connaître celles qui ont marqué la région mais aussi pour échanger entre générations sur son statut de femmes dans la société. Mais quelle est la raison d’être de ces rencontres, en Suisse, en 2022 ?

“Entre femmes, il y a une dynamique qui ne s’explique pas. On arrive à se booster mutuellement”, déclare Françoise à la fin de la visite historique de Bulle 100% féminine.   

Elles étaient une dizaine à se retrouver, ce dimanche 16 octobre, pour explorer les lieux emblématiques de la ville et pour écouter les histoires de ces femmes célèbres ou anonymes.

Un évènement, chapeauté par Suisse Tourisme, organisé à Bulle pour les femmes, par une femme : Anne Brodard.

Cette guide au musée gruérien nous confie : “Il est très important de redonner la vraie place que les femmes ont toujours occupée. Ces visites Women Only me tiennent à cœur. En partageant des histoires inspirantes, je souhaite aider les femmes à sortir de leur zone de confort et à gagner confiance en elles.”

Les offres touristiques réservées aux femmes gagnent du terrain dans notre pays. Visites historiques de centre ville, initiation au wake-board à Morat ou encore randonnée longue distance dans les Grisons, les propositions sont diverses et variées. La Suisse a d’ailleurs été cette année l’hôte d’un évènement sans précédent : 80 femmes de 25 pays ont gravi ensemble le Breithorn, formant la plus longue cordée féminine de l’histoire de la montagne. Explorer avec une femme guide, accompagnée de femmes dans le même état d’esprit, est de plus en plus apprécié.

Déborah, une des participantes, nous livre quelques mots à ce sujet :

“Entre femmes, il y a une dynamique qui ne s’explique pas”, Françoise Buser, participante à la balade. Photo : Charlotte Buser.

“Lorsque je débute une nouvelle activité, je ressens plus de pression et de peur de me tromper si des hommes sont présents.” 

Merlene 29 ans, assistante medicale

Différence de génération, mêmes discours

Les mêmes mots concernant leur statut de femmes dans la société reviennent régulièrement dans la bouche des participantes :

  • “Je manque d’assurance et de légitimité.”
  • “Je ne suis pas assez bien pour ce poste, cet homme.”
  • “Je ne me sens pas libre d’être 100% moi-même.”
  • “J’ai envie que les mentalités changent.”

Et ceci indépendamment de l’âge, de la profession ou du statut social.

“Marcher ensemble pour plus de d’égalité, d’audace et de solidarité”. Photo : Charlotte Buser

Certaines participantes voient des limites à l’exercice

Le concept n’a pas convaincu tout le monde à 100%. “Cet événement est une bonne chose pour des femmes qui se sentent plus à l’aise dans un cercle féminin. Ça me correspond moyennement. Pour moi, une femme doit prouver également qu’elle peut briller en présence des hommes”, déclare Célia, 28 ans, conseillère bancaire à UBS. “J’ai toutefois été ravie d’avoir fait de nouvelles rencontres et d’avoir appris davantage sur l’histoire de ma région”, ajoute-t-elle.

Et la suite ?

Les sorties réservées aux femmes continuent. A Bulle, les prochaines dates à venir sont les dimanches 20 novembre et 11 décembre 2022. Au niveau national, diverses manifestations sont organisées d’ici le début d’année 2023.

Pour les plus aventurières, des camps de snowboard sont organisés à Arosa, l’hiver prochain. Pour les fêtardes et celles qui veulent franchir la barrière de Rösti, c’est du côté d’Arbon, en Thurgovie, que se déroulera une dégustation de Whisky.

Par Charlotte Buser
Photo mise en avant : Charlotte Buser
Ce travail journalistique a été réalisé pour le cours “écritures informationnelles”, dans le cadre du master en journalisme de l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel.

Derniers articles de Multimédia

Retour en haut