Quitter son travail et militer pour le climat

dans Ecrit/Environnement/Volée 12 par

Samedi dernier à Genève, Extinction Rebellion a bloqué l’accès au parking de Rive, en plein centre-ville. Venu d’Angleterre, ce mouvement se réclame de l’urgence climatique pour effectuer des opérations coups de poing. Le but : sensibiliser la population. Certains citoyens décident même de quitter leur travail pour s’engager pleinement pour la cause écologique.

Ils sont ingénieurs, étudiants, à la retraite ou simples citoyens, mais pour le climat, ils ont décidé de s’engager. Devenus militants, activistes, ou sensibles aux questions écologiques, ils ont fait le choix d’adapter leur vie quotidienne pour faire changer les politiques. Nous sommes allés à leur rencontre.

Jeunes vs Anciens

De jeunes activistes qui chiffonnent parfois les militants de la première heure. Car la cause climatique n’est pas nouvelle ; les plus anciens écologistes militent depuis plus de quarante ans. Un certain agacement pointe chez certains d’entre eux face à la figure de Greta Thunberg. L’activiste suédoise est pointée du doigt comme étant un brin trop “starlette” alarmiste et pas suffisamment efficace pour le changement.

Des tensions entre jeunes et anciens militants qui peuvent paraître étonnantes au premier abord. Mais tous se mettent d’accord sur un point : le plus important, c’est que les politiques bougent.

Ce travail journalistique a été réalisé pour les cours “atelier audio/vidéo”, dont l’enseignement est dispensé collaboration avec le CFJM et la RTS, dans le cadre du master en journalisme de l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel.

Derniers articles de Ecrit

Retour en haut