Les librairies indépendantes romandes luttent pour rester à la page

dans Culture/Multimédia/Volée 12 par

Pas facile d’être libraire indépendant en Suisse romande. Bien que le secteur connaisse une croissance stable depuis plusieurs années, les grands groupes comme Payot et la Fnac dominent le marché grâce à leurs tarifs ultra-compétitifs. Pour les plus petits acteurs, difficile de tirer son épingle du jeu.

Les Romands sont d’avides lecteurs et d’après la faîtière Livre Suisse, le marché du livre se porte bien. Le chiffre d’affaire global du secteur progresse, mais profite surtout aux grandes enseignes. Pendant ce temps, les librairies indépendantes luttent pour leur survie – et doivent parfois fermer leurs portes.

Même pour les libraires indépendants spécialisés dans une domaine bien précis, tout n’est pas rose. Le marché de la bande-dessinée est en plein essor: le nombre de nouvelles parutions atteint des records, si bien que même les libraires spécialisés ont de la peine à suivre le rythme. Or il en va de leur survie: de leur côté, les grandes enseignes misent sont déjà très bien positionnées.

Ce travail journalistique a été réalisé pour les cours “atelier audio/vidéo”, dont l’enseignement est dispensé collaboration avec le CFJM et la RTS, dans le cadre du master en journalisme de l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel.

Derniers articles de Culture

Retour en haut