Youtube: une opportunité de renouveler le journalisme?

dans Environnement/Politique/Vidéo/Volée 10 par

La grève du climat a été un des plus grands mouvements de jeunes citoyens cette année en Suisse. Mais finalement à quoi cette mobilisation a-t-elle servi?

Ce travail journalistique a été réalisé dans le cadre du mémoire de fin d’études du master en journalisme de l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel.

Cette vidéo, Grève du climat: à quoi ça a servi de faire la grève?, est le résultat d’une recherche qui a concilié pratique journalistique, compréhension de YouTube et connaissance des pratiques du jeune public afin de concevoir une vidéo informationnelle pour eux.

De l’engagement des jeunes

Je suis partie du constat qu’en 2019, les jeunes de 16 à 19 ans étaient engagés pour de multiples causes comme la grève des femmes ou la grève du climat. Toutefois, en rencontrant des élèves du gymnase, j’ai réalisé qu’ils s’informaient principalement sur des réseaux sociaux où l’information journalistique, qui ne soit pas de la pop culture, ne les atteignait pas forcément.

Ma constatation a été confirmée grâce à mes lectures puisque selon le Pew Research Center les adolescents utilisent particulièrement trois réseaux: YouTube (85%), Instagram (72%) et Snapchat (69%). Réseaux que les médias n’ont investi que récemment.

Comprendre les pratiques d’un public

Le but principal de mon mémoire a consisté à rencontrer jeunes de 16 à 18 ans, auxquels ma vidéo serait destinée. J’ai passé deux jours à interroger des étudiants du Lycée Denis de Rougemont à Neuchâtel.

Dans les grandes lignes, cette partie du travail m’a permis de comprendre que les lycéens s’informent principalement via des vidéos, sur YouTube. Et qu’ils ont tendance à préférer des vidéos incarnées (avec une personne à l’écran) et avec une pointe d’humour.

Toutefois, j’ai entendu à plusieurs reprises la même plainte: “C’est souvent très compliqué de comprendre un sujet si on ne suit pas toujours l’actualité”. Pour autant, une chose est très claire : les jeunes ont envie de s’informer.

Tous les ingrédients et bim! Une vidéo

En regroupant les éléments de mes lectures et de mes interviews, j’ai finalement décidé d’orienter ma vidéo finale sur les décisions politiques prises après la grève du climat. Cette vidéo se veut pédagogique, donne les informations essentielles et les explique en détails.

J’ai tenté, avec cet angle, d’attiser la curiosité des jeunes. Les médias ont en effet beaucoup parlé des grévistes et de leurs actions mais très peu des effets que cela a eu sur le politique. C’est une manière de souligner l’effort de ces jeunes engagés et de montrer à quoi cela a servi.

Le plus intéressant dans cette réalisation, c’était de partir d’informations existantes pas très “glamour”, mais de les travailler de sorte qu’elles touchent les jeunes. Par exemple, pour évoquer les politiques de réduction d’énergie, j’ai pris pour référence la consommation moyenne d’un ordinateur portable.

Au final, les médias n’ont pas besoin de choisir des sujets de pop culture pour attirer les jeunes, mais doivent plutôt adapter la manière de raconter l’actualité pour que des sujets complexes, comme la politique, soient intéressants pour eux.