Quelle narration pour l’information ? #raconterlejournalisme

dans Perugia2018/Raconter/Volée 10 par

On ne raconte pas de la même façon avec des mots qu’avec des images ou des vidéos. Dans la rubrique “Raconter”, c’est avant tout de narration dont il s’agit, c’est à dire la façon dont un événement va être relaté et proposé aux consommateurs de médias. Le format a aussi son importance. A l’heure du numérique, l’émergence d’outils innovants permettent de raconter de façon nouvelle. Durant trois jours, nos journalistes ont vécu au rythme des diverses conférences et workshops qui traitent de cette thématique. 

Une narration dynamique

Avec les réseaux sociaux, des nouveaux outils réinventent complètement la façon de raconter un évènement. A l’instar de Yusuf Omar, journaliste sud-africain et fondateur de Hashtagourstories, qui utilise les lunettes Snapchat pour ses stories. Un gadget pour certains, mais qui constitue un autre moyen de donner de l’information. “Fuck traditional journalism” va t’il jusqu’à dire. Il livre ses 14 tips pour faire du bon storytelling .

Quand on parle de réseaux sociaux, on pense au géant Facebook. La plateforme a une influence grandissante sur la pratique journalistique au travers du développement de fonctionnalités comme le live.

Avec ces nouveaux outils, ce sont toutes les facettes du métier qui sont touchées comme le photojournalisme, lui aussi à l’épreuve du digital. Il est donc nécessaire d’apprendre à se servir de ces outils. Le workshop “Sunrise film walk” invitait à faire des photos et des vidéos qui racontent une histoire.

Pour ces narrations dynamiques, la forme est de plus en plus réfléchie au même titre que le fond.

 Comment on raconte ?

Au dela de la forme, certains évènements demandent une réflexion sur la manière dont on parle des faits. Des journalistes sur place en Birmanie, lors des persécutions envers les Rohingyas, ont expliqué les challenges auxquels ils ont été confrontés au moment de la crise qui a émergé sous leurs yeux. Il faut réfléchir au langage utilisé pour raconter une situation de crise humanitaire.

Dans une période secouée par les problématiques liées aux fake news, le numérique conduit les journalistes à s’interroger sur la question de l’objectivité. Peuvent-ils assumer une part de subjectivité dans leur travail ?

Notre rubrique “Raconter” est dédiée aux questions de le narration dans le journalisme.

 

Derniers articles de Perugia2018

Perugia l’estudiantine

L’un fait sonner sa guitare, l’autre son charango. Entre deux conférences, notre
Retour en haut