T’écris, tu meurs!

dans Perugia2018/Pratiquer/Volée 10 par

De la Syrie à l’Italie, les journalistes risquent leur vie

Depuis janvier 2018, 9 journalistes ont été tués pour avoir fait leur travail, selon Reporters sans frontières. Si les zones de conflit sont davantage touchées par ce phénomène, le reste du monde n’y échappe pas. Dans les derniers mois, les meurtres de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia et du slovaque Jan Kuciak ont choqué l’opinion publique. Ces assassinats montrent que l’Europe n’est pas une zone de confort.

Les zones à risque

Cette carte interactive illustre où la pratique du journalisme peut coûter la vie, et permet de naviguer sur nos articles consacrés à ce sujet.

(Image: Wikipedia Commons)

Le journalisme n’est pas un crime?

Le porte-parole de Amnesty International Italy, Riccardo Noury, explique la situation et comment limiter les dangers.

Derniers articles de Perugia2018

Perugia l’estudiantine

L’un fait sonner sa guitare, l’autre son charango. Entre deux conférences, notre
Retour en haut