Ce que notre fil dit de notre profil

dans Multimédia/Volée 9 par

L’algorithme de Facebook est opaque et changeant. Il se base sur nos préférences personnelles et nos habitudes d’utilisation pour déterminer l’ordre et le contenu de notre fil d’actualité. Quand on sait que 55% des jeunes Français considèrent Facebook comme un moyen important pour suivre l’actualité, l’importance de ce qui apparaît ou non sur notre fil est immense, notamment en termes d’information..et de désinformation.

L’algorithme veille

Pendant 6 semaines, nous avons réalisé une expérimentation dans le but de cerner au mieux les principales caractéristiques de l’algorithme. Dans la peau d’un militant fictif du Front National (Sigismond Du Gomieu) durant la campagne présidentielle française, nous n’avons pas percé tous les secrets de l’algorithme mais certaines tendances apparaissent clairement.

Découvrez, sur les pastilles, les actions prises en compte par l’algorithme et influençant directement notre fil d’actualité.

L’algorithme prend le contrôle

Alors oui l’algorithme nous espionne. Et alors? Cela peut être utile. Durant l’expérimentation, nous avons souvent « liké » des contenus publiés par la page de Marine Le Pen (à laquelle nous nous sommes abonnés). L’algorithme nous propose alors de nombreux contenus de cette page et de pages semblables sur notre fil. Pour un militant FN c’est plutôt une bonne nouvelle. Mais le problème est pourtant bien réel. Son nom: bulle filtrante.

Au fil de l’expérimentation, les contenus de notre fil d’actualité concernaient quasiment exclusivement le Front National et émanaient de médias ou de pages d’extrême droite. Vous ne voyez toujours pas le problème? Démonstration des adaptations de notre fil Facebook durant l’expérimentation et selon l’algorithme, jour après jour:

Voici donc comment l’algorithme adapte notre fil…à notre profil. C’est rapide et radical. Cela occulte une partie de notre champ de vision et réduit notre perception du monde et de l’actualité. Nous ne sommes plus confrontés à des opinions contraires aux nôtres, exit la réflexion et la remise en question. La solution: être conscient de cette bulle filtrante et tenter d’en sortir en s’exposant à des contenus inhabituels et différents.

L’algorithme vu par les médias

Pour l’expérimentation, notre personnage fictif s’est abonné à 50 pages de médias d’actualité. Moins de la moitié est apparue dans son fil d’actualité durant six semaines. Preuve que la bulle est bien fermée. Alors comment les médias réagissent-ils face à l’algorithme? Magali Philip, spécialiste des réseaux sociaux à la RTS, nous répond.

Vous êtes pressés? 5 choses à retenir de la conversation avec Magali Philip

  • Personne ne connaît vraiment l’algorithme. Les médias sont donc condamnés à s’adapter et à essayer d’anticiper.
  • L’algorithme change régulièrement. Si un format marche bien, ce n’est souvent que temporaire.
  • La RTS, en tant que service public, est moins impactée par les changements d’algorithme car elle dépend moins du « reach » que d’autres médias.
  • En ce moment, ce sont les vidéos postées en natif, les live et les vidéos avec du texte (Nouvo ou Brut) qui marchent bien.
  • Dans le futur, l’algorithme devrait favoriser les longs formats. Regardez la vidéo de Laurence Froidevaux dans son intégralité

Marceline Michon

Derniers articles de Multimédia

Retour en haut