La médecine s’approprie la réalité virtuelle

dans Forum VR/Multimédia/Volée 9 par

Le neuropsychologue Andrea Serino a présenté jeudi au World VR Forum à Crans-Montana, la réalité virtuelle (VR) comme le nouvel outil de rééducation cérébrale. Zoom sur une technologie prometteuse pour les malades.

« La réalité virtuelle peut faire la différence », se réjouit Andea Serino, responsable de Neuroscience chez l’entreprise MindMaze. Cette start-up lausannoise optimise la neurorééducation de patients à l’aide de casques et machines de réalité virtuelle. Elle mise sur le « MindMotion Pro« , un appareil apte à stimuler les connections neuronales endommagée suite à un accident vasculaire cérébral (AVC), par exemple.

Les gestes du patient sont reproduits virtuellement sur l’écran, grâce à des capteurs posés sur ses membres et sur sa tête. Représenté par un avatar, le patient s’immerge dans une autre réalité qui stimule des zones neuronales. Le but: induire des sensations que le cerveau n’est plus capable de ressentir.

« Nous ne sommes pas là pour remplacer les médecins »

Cette technologie offre, selon Andrea Serino, une solution complémentaire aux soins proposés habituellement:  « Nous ne cherchons pas à remplacer les médecins et les phytothérapeutes », précise Andrea Serino. La société MindMaze ne se contente pas de développer ces produits, elle forme également les professionnels dans les hôpitaux.

« Les médecins sont très enthousiastes et ouverts à la collaboration », explique le neuroscientifique. Mais cette solution à un coût: il faut compter entre 60 et 80’000 francs par installation. Des hôpitaux en Angleterre, en Allemagne, en Italie et en Suisse se sont déjà dotés de cette technologie.

La réalité virtuelle: un traitement possible à domicile

Le Mind Motion Pro n’est pour l’instant accessible que dans les hôpitaux. Toutefois, la start-up entend pousser plus loin la rééducation par la réalité virtuelle: « Actuellement, la rééducation après un AVC ne dure que deux mois, ce n’est pas suffisant. Notre rêve est de prolonger ce traitement grâce au virtuel plus longtemps et qu’il puisse être accessible, même à la maison ».

Valérie Manasterski & Lorraine Fasler

Derniers articles de Forum VR

Wake up and dream

Deux participants du World Virtual Reality Forum 2017 ont testé "Wake up
Retour en haut