dans Non classé par

“En temps normal, l’établissement d’un diagnostic complexe peut durer jusqu’à 10 ans et s’élever à un total de 100’000 francs”, avance Marc Abramowicz. Passer d’un médecin à l’autre pour chercher une pathologie à tâtons, attendre des centaines de résultats en espérant que l’un d’eux soit positif: un procédé très aléatoire qui n’a aucune garantie de déceler la maladie du patient si cette dernière est rare. Dans ce genre de cas dispendieux, la recherche génomique accélère le processus et permet d’économiser de grosses sommes d’argent. Un nouveau service tel que le centre de génomique médicale, en pleine période de flambée des primes maladies, a évidemment amené la question des coûts sur la table. Le diagnostic par le prisme de la génomique promet de réelles économies. Le patient qui opte pour cette solution sera remboursé par l’assurance qui comptabilisera le “temps médecin” et le coût de l’analyse génétique.